La stratégie payante des groupes français au #CES2017

La France était le 3ème nation représentée au CES de Las Vegas, derrière les États-Unis et la Chine, signe très positif pour l’innovation française !

5 grands groupes français (La Poste, Air Liquide, Engie, EDF, Somfy…) ont réalisé un vrai tour de passe-passe en venant en meute au CES de Las Vegas.

À la différence des groupes technologiques historiques du CES (Sony, Samsung, Nikon, LG…), qui ont intégré leur écosystème startup à l’intérieur de leur marque, les groupes français se sont démarqués en montrant une réelle capacité à travailler en écosystème semi-ouvert pour générer l’innovation.

Cette stratégie est payante car elle apporte beaucoup plus de force et de couverture médiatique à l’innovation française, sur un CES dominé par des marques mondiales omniprésentes. Les startups sont venues présenter leur savoir-faire français, et également chercher des partenariats (notamment français) au-delà de celui qui les amène à Las Vegas.

L’équipe de France de l’IoT du Groupe La Poste

Stand La Poste CES 2017 TNP

Sur près de 230m², le Groupe La Poste présente les innovations de l’internet des objets, que ce soit à travers des clients du hub numérique (BNP Paribas Real Estate, Legrand, Atol les Opticiens ou Malakoff Médéric), 16 startups (dont Axible ou Myxyty) ou des innovations du laboratoire d’innovation « Yellow Innovation« .

C’est aussi l’occasion pour sa filiale Docapost de présenter son service « hub numérique » qui permet d’exploiter toutes les ficelles de l’internet des objets, notamment sur le réseau Sigfox.

3 innovations à retenir :

  1. Monimalz, la tirelire connectée (innovation Lab Yellow Innovation)
    Objet connecté créé par le lab d’innovation de la poste
  2. Domino, le bouton connecté (innovation Lab Yellow Innovation)
    permet aux entreprises et aux particuliers de communiquer, de manière simple et immédiate, dans le cadre de services de proximité
  3. QuB d’Axible (startup utilisant les services du hub numérique)
    Après avoir tapoté 2 fois sur l’une de ses faces, ce cube connecté en Sigfox commande un taxi, réserve une salle de réunion, fait livrer le déjeuner, nettoie la salle de réunion…

Ce stand est particulièrement intéressant car on observe un réel écosystème varié : postiers / lab d’innovation / startups / grands groupes qui démontre une belle diversité des usages, qui n’est pas seulement issue de la tête de quelques geeks du lab.

Première présence d’Air Liquide

Discrète présence d’Air Liquide et de ses startups partenaires à l’Eureka Park (Ubleam, Imag’ing, Speach me Inc, ou TamR) avec 5 startups orientées industrie et usages B2B.

2 startups retiennent notre attention :

  • Imag’ing, qui propose une solution de scanning 3D de sites industriels, avec une technologie laser novatrice.
  • Ubleam, l’outil de réalité augmentée qui permet d’ajouter des informations temps réel sur les objets du quotidien (cartes de visites, poste de travail en usine, machine outils…) et que TNP utilise depuis déjà 1 année

Engie renforce sa présence

Engie vient en force au CES cette année avec plusieurs niveaux de partenariats :

2 innovations intéressantes :

  1. Les moteurs à hydrogène de la startup Symbio Fcell, dans laquelle Engie a investi récemment. Ce partenariat avec Engie est très intéressant car il montre leur capacité à aller trouver des débouchés pour la valorisation des ressources (ici l’hydrogène) dont ils disposent. Et Symbio dispose également d’un fournisseur/partenaire capable de faire évoluer sa solution pour qu’elle devienne industrielle.
  2. L’impression 3D en métal pour les pièces de rechange
    Le Engie 3D Printing Lab teste en ce moment l’impression 3D de pièces de rechange en métal pour simplifier la mise à disposition des pièces dans les ateliers de maintenance. Beaucoup de travail encore avant l’industrialisation car il n’y a que 2 imprimantes 3D métal et que les coûts restent encore assez élevés, mais la technologie est prometteuse.

D’autres acteurs français investissent le CES

Somfy et Legrand ont également présenté des innovations en partenariat avec des startups autour du monde de la domotique et de la « smart home ». La solution Céliane développée par Netatmo et Legrand pour piloter sa maison connectée ou « One », la caméra de surveillance connectée de Somfy, qui vient tout juste d’intégrer MyFox, la startup qui fabrique cette technologie.

Dassault et Valeo présentaient aussi leurs innovations, mais moins dans une démarche d’open innovation.

Le cas à part de Le Village by CA

Le Village by CA est désormais un incubateur / accélérateur reconnu en France, et l’objectif de leur présence était d’être une source d’inspiration et de business pour construire 2017 et embarquer 10 partenaires du Village (Microsoft, Sodexo, Bouygues Bâtiment Île-de-France, IBM, Crédit Agricole Immobilier, Niji, BearingPoint, Omnes Capital, Crédit Agricole Assurances, Indosuez Wealth Management) dans un voyage de découverte.

On regrette un peu de ne voir qu’un partenariat financier et d’encadrement pour le CES, on aurait aimé des innovations autour de la Banque ou des services financiers également. Néanmoins, les startups présentes sont mûres et parfaitement à leur place dans ce CES, comme par exemple Jagger & Lewis, Jooxter, ou Wiidii qui propose une collaboration entre intelligences artificielle et humaine pour répondre aux problématiques d’assistants personnels.

On notera des niveaux de maturité très différents selon les groupes : le Groupe La Poste présente surtout des prototypes ou des solutions à industrialiser, là où Engie, Somfy et Legrand ont déjà des solutions en production.

Sources :
Groupe La Poste :
– La présence au CES ici, ici ou encore ici.
Engie : ici et ici // Legrand : ici et ici // Somfy : ici // Le Village by CA : ici // Sur le même sujet, article intéressant d’industrie-techno.com

Auteur: Ilhan GENDRON

Partager cet article :