LA VOITURE, UNE IDEE DE PLUS EN PLUS NEUVE

idee

Jamais l’automobile n’a été une idée aussi neuve et devant autant de défis :

  • technologiques : la multiplication des motorisations, l’intégration des ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) pour conduire vers la voiture autonome, la connectivité de véhicules de plus en plus considérés comme des smartphones personnalisables, les choix de conception de véhicules propres et non polluants ;
  • sociétaux : la place de la voiture dans les villes, l’essor du véhicule électrique en zone rurale, les nouvelles formes d’usage de mobilité ouvertes par le numérique, les évolutions de politiques publiques face à la mobilité.
  • économiques : le gigantisme des dépenses de Recherche et Développement, l’équation prix-prestations de l’autonomie des véhicules, l’incertitude des business models de demain, les nouvelles formes de distribution et de points de vente dans les réseaux.

Le Mondial s’est achevé avec son lot de confirmations : la mobilité se fera avec la voiture et non sans elle, cette voiture sera de plus en plus électrique, de plus en plus connectée, de plus en plus autonome. Et le véhicule de demain sera de plus en plus partagé. Formidables défis que relèvent les constructeurs et équipementiers et toute la pléiade de nouveaux acteurs du numérique, petits ou très grands attirés par un marché qui reste en termes de chiffre d’affaires l’un des principaux secteurs d’activité de la planète.

Reste une question : que veut le client ? Ou plutôt que veulent les clients qui ne sont pas les mêmes en Europe, aux US ou en Inde ? Quelles sont ses attentes ? Quelle acceptation de la conduite déléguée ? Quel intérêt d’avoir une voiture pour seulement des tronçons d’autonomie ? Le client sera-t-il prêt à payer 5 ou 10 ou 15 mille euros supplémentaires pour des fonctionnalités de sécurité et de confort révolutionnaires, mais sans doute pour un temps assez coûteuses ?

Les technologies avancent vite et ne seront pas le frein des progrès à venir. Bien comprendre quels seront les clients devient la question essentielle.

Auteur: Jacques CHAUVET

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *