Le Consumer Electronics Show : présentation

Le Consumer Electronics Show (CES) fête cette année ses 50 ans. L’occasion de revenir sur l’histoire du plus important salon techno du monde.

Pour sa première édition en 1967 le CES comptait déjà fièrement 200 exposants et 17 500 visiteurs… Pourtant encore très loin des 3 600 exposants et 177 393 visiteurs comptabilisés en 2016 !

Aujourd’hui événement annuel réparti sur 229 500 m² en 3 centres névralgiques, le CES se tenait précédemment dans de bien plus petits volumes, une fois en hiver à Las Vegas et une fois en été à Chicago.

CES by TNPLe CES est organisé par la Consumer Technology Association, organisation multicarte qui est également en charge du lobby pour les industries numériques, d’un business d’études de marché et de définition de standards technologiques et marketing pour l’industrie. L’organisation remet également chaque année les CES Innovations Awards, moment immanquable de l’actualité des technologies.

Parmi les exposants du CES, on retrouve tous les grands industriels, techno pure ou non (Google, Amazon, bien sûr, mais aussi des constructeurs automobiles, spécialistes du son ou de l’image, électroménager, etc.) ainsi que d’innombrables startups, bourrées d’innovation et d’envie de prendre la place des Gafa dans les années à venir.

Les startups sont rassemblées dans le bien-nommé Eurêka Park. Et avec une honorable troisième position au classement des nations représentées, la France est bien placée dans l’innovation mondiale et entrepreneuriat.

Les levées de fonds significatives en 2016 des startups françaises :

Ibanfirst 10 millions d’euros : plateforme de « Banking as a Service » (BaaS) spécialisée dans les transactions multidevises pour les PME.

Splio10 millions d’euros : éditeur de solutions de customer experience management en mode Saas pour anticiper les demandes de clients dans le commerce de détail et de luxe

Dataiku13 millions d’euros : spécialisée dans la science de la donnée, analyser la donnée et développer des méthodes prédictives en environnement Big Data.

Chronocam 14,3 millions d’euros : spécialiste de la vision artificielle, capteurs de vision qui s’inspirent de la rétine humaine, ainsi que des solutions de vision artificielle pour objets et machines.

Ogury 14,3 millions d’euros : spécialiste du ciblage publicitaire mobile. La société s’appuie sur un kit de développement (SDK) qu’elle installe au sein des 10 000 applications des éditeurs qui lui ont fait confiance pour optimiser la commercialisation de leur inventaire.

Evaneos 18 millions d’euros : première plateforme de voyages qui met les acheteurs en relation directe avec les agences locales. Son crédo : remettre les Hommes au centre des voyages en les aidant à créer un voyage 100% authentique et personnalisé selon leurs besoins et leurs envies.

Content Square 19 millions d’euros : pionnier de l’UX analytics, édite un logiciel en SaaS, qui permet d’analyser, tester et personnaliser les parcours clients pour optimiser l’expérience utilisateur et augmenter les performances.

Alkemics20 millions d’euros : connecte les marques et les distributeurs pour mieux servir l’expérience omni-canale des consommateurs.

– Zenly21, 3 millions d’euros : destinée aux adolescents et aux jeunes adultes, l’application aux 2 millions de téléchargements propose de localiser précisément ses proches sur une carte.

– Blablacar21 millions d’euros : la licorne française du covoiturage longue distance boucle une nouvelle levée de fonds d’euros auprès d’un fonds russe

Wynd 30 millions d’euros : digitalisation des points de vente, plateforme omnicanal de prise de commande, de paiement, d’encaissement, de fidélité, intégrant nativement la vente sur les canaux on-line et off-line.

Ecovadis 30 millions d’euros : évalue le respect des normes sociales et environnementales par les fournisseurs et sous-traitants des grandes entreprises. 9 ans d’existence, plus vraiment une startup donc

– Deezer100 millions d’euros : plateforme de streaming musical où on peut sélectionner vos titres favoris, les recommander et les partager

Sigfox 150 millions d’euros : réseaux dédiés à l’IoT.

Frenchies ultra motivés, en particulier la French Tech, qui s’est réunie jeudi 5 janvier devant l’objectif d’Olivier Ezratty pour une grande photo de famille.

French startups @CES

Auteur: FLORA BONVICINI

Partager cet article :