Quand HPE bascule dans le monde des conteneurs

À la rentrée 2016, HPE annonçait le rachat de ses solutions non stratégiques par Micro Focus, dans un objectif de se recentrer autour des thématiques de l’infrastructure et du Cloud hybride.

En d’autres termes toutes les solutions logicielles d’Application Delivery Management, de Big Data, de sécurité des entreprises, de gestion, de gouvernance de l’information et de gestion opérationnelle sont ainsi cédées à Micro Focus, pour une opération financière de 8,8 milliards de dollars.

Micro Focus se veut rassurant

Micro Focus souligne qu’il n’a d’une part, jamais abandonné un produit qu’ils ont acquis ou fusionné, et qu’il a d’autre part de nombreux actifs en termes de croissance de produits et acquisitions qui sont importants à prendre en compte pour la suite des événements. Par ailleurs, la question de l’avenir de la solution historique ITSM de Micro Focus se pose. Qu’en est-il du devenir de la solution Service Desk ? Micro Focus va-t-il engager une fusion des outils Service Desk et de la suite Service Manager / Service Anywhere d’HPE ? Ou privilégier le choix de conserver les deux solutions ?

Et pendant ce temps-là du côté des solutions de Service Management …

Les solutions HPE Service Anywhere et HPE Service Manager convergent vers un socle commun “ITSMA” reprenant la majorité des fonctionnalités présentes dans les deux solutions. Cette nouvelle solution convergée possédera le « look & feel » proposé par Service Anywhere, agrémentés des fonctionnalités de Service Manager.

ITSMA : Principales différences de cette solution convergée ?

Principalement par l’abandon du modèle d’hébergement SaaS au profit du modèle Container As a Service for Independent Software Vendors (CAaS ou CAaSi), couplé à un provisionning des différents modules de la solution à la demande.

  • La nouvelle solution proposée par Micro focus se base sur une technologie de conteneur
    • Concrètement, l’application est développée pour être positionnée dans un conteneur qui va fonctionner de manière performante sur n’importe quel OS et n’importe quelle infrastructure. Sa promesse : permettre la portabilité des applications embarquées à travers les réseaux, le stockage et les serveurs.
    • Le Caas Permet aux organisations clientes du service de charger, organiser, exécuter, faire évoluer, administrer et arrêter des conteneurs à l’aide d’appels API ou de l’interface de portail Web d’un fournisseur.
    • Possibilité pour les clients de choisir eux-même leur hébergement : on-premise interne, cloud privé interne ou cloud privé externe (choix d’un hébergement indépendant).
  • Les services seront distribués sous forme de micro-services
    • L’architecture micro-services a été inventée pour résoudre certaines des difficultés causées par les gros projets.
    • Avec le temps, les projets informatiques ont tendance à grossir : on étend petit à petit les fonctionnalités existantes, on en ajoute d’autres, et on supprime rarement les anciennes.

En conclusion, l’écosystème des solutions ITSM est en plein mouvement. Dans un contexte où le digitale est au cœur de toutes les transformations d’entreprises, la thématique ITSM revient comme un sujet moteur pour accélérer la digitalisation des moyens utilisés par les entreprises.

La majorité des cadres informatique considèrent aujourd’hui l’ITSM comme étant important pour les initiatives connexes au Digital comme le cloud computing (86 %), la mobilité (83 %) et les données (83 %) (source : BMC and Forbes Insight).

 

Auteur: Gwénaëlle Ichida

Partager cet article :