ROBOTICS PROCESS AUTOMATION (RPA) ET WEALTH & ASSET SERVICES

Intégration de la « robotics » dans la chaîne de valeur de la gestion d’actifs, la banque privée et les acteurs des métiers titres.

La Robotics en deux mots

La robotics permet de mettre en place des plateformes d’automatisation des Opérations (middle et back offices) et des fonctions supports, en partant de l’automatisation du poste de travail jusqu’à l’intelligence artificielle. Parmi les initiatives d’automatisation des processus, la maturité et l’intérêt des acteurs financiers pour les solutions de Robotic Process Automation (RPA) ne cessent de croître.

Le RPA se matérialise par l’organisation et l’usage de la technologie pour exécuter tout ou partie d’un process sur une application métier. Le RPA apporte de nouveaux cas d’usage pour l’amélioration de la performance et de l’efficacité des opérations et des fonctions support, à partir de processus structurés et répétitifs.

Le RPA vient en complément des offres de Robo Advisor qui ont une dimension d’automatisation du conseil et de l’aide à la prise de position dans la réalisation d’investissements financiers.

La démarche d’automatisation de la chaîne de valeur à base de RPA

Le RPA s’inscrit dans les initiatives de l’intégration de la « Robotics » dans l’automatisation des processus financiers. Un robot logiciel va assurer, de manière automatique et répétitive, une ou plusieurs actions successives préalablement définies, en interagissant entre différents systèmes d’information. Le robot logiciel peut être configuré pour exécuter les actions de la même façon que les utilisateurs, avec la faculté de capturer les informations dans les différents systèmes métier et/ou de mettre à jour différents systèmes.

Tous les processus ne sont pas éligibles au RPA. Une étude d’éligibilité conduite au préalable au sein des équipes opérationnelles permettra de sécuriser l’efficacité de la démarche d’automatisation et de s’assurer du niveau de ROI. En effet, le rendement du robot logiciel sera d’autant plus grand que le processus automatisé sera relativement simple, composé de taches répétitives, structuré avec un découpage des séquencements d’actions et des arbres de décision clairement définis, disposant d’une gestion d’exception précise (critères d’arbitrage et de prise de décision) permettant à l’utilisateur de reprendre la main pour effectuer les contrôles et les validations, et enfin que le processus d’origine soit source d’un taux d’erreur humaine important.

Le calendrier de mise en œuvre d’un projet de RPA s’étale sur quelques semaines, et varie selon le nombre de types de process et la complexité des taches sous-jacentes.

Une fois déployée, les robots étant capables de traiter les informations 20 à 30 fois plus vite qu’un opérateur, fonctionnant 24h/24h et 7J/7J incluant les jours fériés, la RPA permet donc d’accélérer le Time to Market et de réaliser des économies de coût par une réduction de la charge sur les tâches automatisées.

Un des atouts majeur du RPA est de pouvoir s’intégrer à l’infrastructure technique existante du fait d’une compatibilité technologique avec les applicatifs largement déployés sur le marché (langage java, HTML,net,…). D’autre part sa facilité de mise en place et la rapidité des retours sur investissement en sont deux autres atouts.

Les cas d’usage sont nombreux sur la chaîne de valeur de la gestion d’actifs, de la banque privée et des acteurs des métiers titres

La figure ci-après illustre quelques cas d’usage du RPA dans l’amélioration de l’efficacité opérationnelle notamment sur la partie Relation clients, Opérations et Automatisation de productions de reporting.

Efficience Client Automatisation cycle de vie Automatisation interfaces
Augmenter l’efficacité de la relation client par l’aide à la décision, l’automatisation des tâches Automatiser les tâches des fonctions opération en augmentant le time to market et réduisant les coûts Renforcer l’automatisation agile des interfaces
Exemples
Service Client : fournir les informations immédiates concernant les opérations lors de la gestion des claims clients

Gestion conseillée : définition du profil de client MiFID2 et des obligations du conseiller

KYC : automatisation partielle de tâches de collecte des documents et de préparation des dossiers

Rapprochement dépositaire : automatisation partielle des tâches des rapprochements dépositaires

Reporting EMIR / DFA / GTR : mise à disposition des informations contenues dans les systèmes pour la production des reportings réglementaires

Reporting : automatisation de la génération des reports de performance

Les solutions logicielles pour la robotics

Environ une vingtaine d’acteurs majeurs sont présents sur le marché des logiciels pour la robotics et présentent des offres relativement similaires. Deux distinctions sont néanmoins à prendre en compte :

  1. la capacité à interagir avec l’ensemble du patrimoine applicatif des clients avec la finesse nécessaire sans recourir systématiquement à de l’OCR (Reconnaissance Optique de Caractères),
  2. la complémentarité de l’offre avec d’autres services (intelligence artificielle, BPM, OCR,…).
tnp-solutions-rpa

Les principales solutions logicielles pour la robotics

Si des solutions de RPA ont été mises en place avec succès pour les premiers clients dans le secteur financier, la plupart des acteurs sont dans une phase prospective pour définir leurs ambitions sur le sujet. Au vu du succès des premiers POC, il est très certain que cette initiative va être adoptée de façon plus large.

Enfin, un des facteurs clés de la réussite des projets de transformation à base de de RPA réside dans la phase de définition du Target Operating Model (TOM) et dans la phase d’accompagnement au changement vers l’organisation et les compétences cibles.

Les expertises de TNP permettent d’accompagner les acteurs financiers dans leurs initiatives à base de RPA depuis la phase d’identification des processus éligibles au RPA constitution d’un POC, le cadrage des initiatives et le suivi de l’implémentation.

Auteur: Olivier MÉPUIS

Partager cet article :