La création de valeur grâce à l’exploitation des données

Entretien avec Boyan Yankov, partner en charge de notre offre Wealth & Asset Services et de notre offre Data Governance & Quality.

Où en est le marché concernant l’exploitation des données par les entreprises ?

Boyan Yankov : Depuis 5 à 6 ans, les entreprises ont réalisé que l’exploitation de leur patrimoine de données était insuffisante. Elles ont mis en place des initiatives pour créer de la valeur et mieux exploiter leurs données : urbanisation, traitement, mise à disposition aux métiers qui amènent notamment la meilleure connaissance des clients…

Les entreprises se rendent compte qu’elles sont assises sur un “trésor” inexploité. Leurs initiatives s’accélèrent, notamment sous l’effet des opportunités technologiques.

Quel est le rôle de la data dans les “business models” ?

B. Y. : Les entreprises ont conscience que nous allons vers un modèle davantage orienté vers les clients et les services. Cette orientation va faire pivoter les “business models”. Les données sont des matières premières qui peuvent être façonnées de différentes manières pour créer de la valeur.
Mais si les données ne sont pas correctement collectées, vérifiées et connectées entre elles, le “tas d’or” n’est en réalité qu’un “tas de plomb”.

Comment la mise en place d’une gouvernance de la donnée permet-elle de répondre au droit à l’oubli des personnes ou à la portabilité des données ?

B. Y. : Pour n’importe quel type de données, la mise en place d’une gouvernance est la pièce maîtresse de la connaissance de la donnée, de sa traçabilité et de sa qualité mais ceci n’est possible qu’à la condition de respecter un certain nombre de règles d’utilisation de ces donnée stout au long de leur cycle de vie. Les exigences du RGPD et de sécurité doivent être prises en compte afin non seulement de ne pas traiter la donnée de manière contraire à la loi mais aussi afin de répondre aux processus de protection des données qui imposent d’être en capacité de répondre aux demandes de droit d’accès, de droit à l’oubli ou de portabilité par exemple.

Avez-vous un exemple d’enrichissement de produits ou de services existants grâce aux données ? Quelle est la valeur des analytics au service de l’humain ? 

B. Y. : Sur la base de la connaissance des clients, les entreprises peuvent adapter leurs offres et créer des produits sur mesure en fonction des besoins des clients.  
Pour une institution financière travaillant en BtoB, nous avons l’exemple d’un projet consistant à mieux connaître les clients via des interactions avec eux, dans le but de concevoir et de proposer des services en fonction de l’anticipation de leurs besoins.
Cet exemple illustre la capacité de gérer la relation client au quotidien et d’être pro-actif pour pousser une proposition de valeur, comme par exemple la possibilité pour le client de gérer le risque collatéral (son exposition en risque de contrepartie).

Comment TNP peut-il aider les clients à se poser les bonnes questions et à mettre en œuvre une stratégie data ?

B. Y. : TNP apporte des réponses sur l’intégralité du traitement des données, depuis la connaissance des données en termes de structuration, d’évaluation de leur valeur, de mise en place d’une gouvernance et de règles de data management structurées autour d’outils basés sur des technologies innovantes. Les points forts de TNP portent sur la connaissance des métiers pour lesquels les données apportent de la valeur et le traitement des données dans leur intégralité.

Nous pouvons citer l’exemple d’une intervention dans une banque privée avec la construction d’un référentiel de données, l’évaluation de la valeur des données, la cartographie, le choix d’un outil, la prise en compte de la gestion des données par rapport au RGPD et à la législation des autres pays.

Comment utiliser les bons leviers pour sécuriser et valoriser les datas ?

B. Y. : TNP réalise l’évaluation de la maturité de l’entreprise sur la manière dont elle traite les données. Puis, les consultants évaluent l’entreprise sur une échelle de 1 à 10 et effectuent un travail collaboratif pour définir la cible de maturité. Vient ensuite la définition des axes à améliorer et les leviers à activer, par exemple en termes de qualité et de mise à disposition.

Notre offre Data 4 Business

Inscrivez-vous à notre évènement jeudi 23 mai de 18h à 20h.

Auteur: Boyan YANKOV

Partager cet article :