Holvi : une nouvelle offre néo banque pour les pros ? vraiment ?

Une nouvelle offre pour les entrepreneurs ? Après QontoShineManagerOne, Boursorama, Anytime, N26 et Revolut, la fintech finlandaise, rachetée par BBVA en 2016, étend son offre aux marchés français, irlandais, italiens, belges et néerlandais…

Holvi vise à séduire les “entrepreneurs du quotidien” (sic), principalement les acteurs de la “gig economy” (freelance, professeurs de yoga, coachs…) qui ont peu de besoins et besoin de beaucoup de souplesse.

Holvi leur propose un compte bancaire + une carte mastercard pour démarrer son activité simplement et piloter ses comptes avec des outils simples (facturation des clients en ligne, création de marketplace simplifiée, gestion des utilisateurs, export comptables, gestion des notes de frais …)

4 offres : 0€, 9€, 19€ à 98€ : avec une progression de services classique sur ce genre d’offres (https://about.holvi.com/pricing/).

En complément Holvi propose une offre pour les “e-resident” (en lien avec Signicat), sans que ce soit une offre très claire ou très populaire en France.

Holvi dispose aujourd’hui de 150 000 clients en Finlande, Autriche et Allemagne.

Du nouveau pour les pros français ?

Rien de nouveau sous le soleil, si ce n’est sûrement un bon track record auprès de leurs clients, une base client européenne solide et une interface qui n’a rien à envier à celle de Qonto, Shine ou Anytime : l’offre reste tournée vers les micro-entreprises, avec peu de besoin de financement ou de paiement. Pas d’encaissement physique possible à l’heure actuelle avec un partenaire comme iZettle ou autre.

La communication de Holvi par BBVA reste assez obscure pour la France en particulier et ressemble plutôt à un signal d’ouverture européene qu’une réelle volonté de développement en France. On peut se demander quels clients ne trouvant pas leur bonheur parmi l’offre existante font une demande auprès d’Holvi pour qu’ils traduisent leur activité en français…

Cela dit, cette vision conforte la stratégie de Revolut et Qonto sur le marché européen des banques pour les pro.

Quelle espace pour les nouveaux services financiers pour les pros ?

Le marché néo-banques semble se regrouper autour de trois types d’offres bancaires, fortement complétées de services additionnels (notes de frais, gestion comptable, catégorisation automatique des dépenses, accompagnement à la création d’offres ) :

  1. Démarrage d’activité : Compte(s) + Carte(s) + accompagnement à la création
  2. Daily Business : Compte(s) + Carte(s) + Paiements SEPA (SDD/SCT/INST) + TPE(s)
  3. International Business : Daily Business + Gestion des paiements multi-devises (via comptes ou cartes)

Plusieurs offres ne semblent pas du tout / encore abordées par ces acteurs mais correspondent pourtant aux besoins du quotidien des TPE françaises du monde physique (non 100% en ligne) et font pourtant le coeur du savoir faire et de l’activité des banques classiques :

  • Le financement (crédits amortissables, affacturage, effets de commerce…)
  • La gestion des espèces (fond de caisse, dépôt d’espèce…)
  • Le lien avec les assureurs (Mutuelle, Responsabilité Civile Pro…)
  • L’accompagnement au développement
  • La double vie Pro / Pri et la gestion patrimoniale des entrepreneurs

En synthèse : de très belles années de compétition sur ce marché innovant !

Parlons-en !
Amis entrepreneurs, indépendants, coachs, gérant de TPE, vos avis et réactions de premiers concernés ? En dehors du lancement de votre activité, quels critères déterminants vous feraient changer de votre banque pour une néo-banque ? Voire Holvi ?

En savoir plus sur l’expertise de TNP dans la banque détail.

Auteur: Ilhan GENDRON

Partager cet article :